À Rennes, Urby installe une plateforme logistique en centre-ville

La société Urby, filiale de La Poste, vient de créer une toute nouvelle plateforme logistique en centre-ville de Rennes afin d’effectuer des livraisons dans l’hyper-centre avec des véhicules originaux.

Vous les avez sans doute croisés à Rennes : les vélos cargo et les triporteurs de la société Urby, avec leur couleur orange, se repèrent facilement. Depuis le 1 er juillet, ils circulent dans le centre-ville pour livrer toutes sortes de marchandises chez des particuliers ou des commerçants : colis, meubles, produits alimentaires, et même du courrier interne pour la Cour d’appel ou le Centre des finances publiques. 600 colis à livrer « En ce moment, chaque matin, nous avons environ 600 colis à livrer », explique François Grall, le président d’Urby Bretagne. Cette société, filiale de La Poste et de la Banque des territoires (groupe Caisse des dépôts), essaime partout en France. « Nous avons commencé en 2018, à Grenoble, c’était un test. Puis, nous avons décidé de nous implanter dans les vingt principales villes de France. » Dans l’Ouest, Urby a ainsi débarqué avec sa flotte orange à Nantes, au Mans ou encore à Rennes.

Dans ces centres urbains, la problématique est la même partout : assurer la livraison du dernier kilomètre (ou du premier kilomètre, car il y a aussi des flux sortants, comme les emballages à retourner). Avec le développement de la vente en ligne, qui s’est accélérée durant la crise sanitaire, livrer des colis relève du casse-tête. Les camions sont bruyants, occupent de l’espace, peinent à se faufiler dans le maillage étroit des rues du centre-ville. Un grand entrepôt à Vern-sur-Seiche…

Pour assurer les livraisons avec le maximum d’efficacité, le principe est toujours le même. Un grand entrepôt est installé en périphérie. Pour la région rennaise, il a ouvert en 2020 à Vern-sur-Seiche, sur une surface de 2 200 m² avec 40 portes de quai pour décharger les poids lourds. Ensuite, des véhicules plus légers se chargent d’acheminer les livraisons jusqu’à leur destination finale, en centre-ville.

Pour cette seconde étape, Urby a mis en service cet été un centre logistique plus petit, « le second étage de la fusée », cette fois dans l’hyper-centre de Rennes. Un Espace de logistique urbaine a étéinstallé dans les sous-sols du vaste bâtiment de la Poste, dans le quartier du Colombier. « Il s’étend sur 500 m 2 , avec la possibilité d’une extension future », décrit François Grall, fier de ce nouvel équipement. … et un plus petit au Colombier
C’est de là que partent les vélos-cargos, triporteurs pour leurs tournées quotidiennes. « Un vélo cargo peut embarquer 80 kg de colis dans sa soute avant. Si besoin, on peut accrocher une remorque à l’arrière, qui peut embarquer jusqu’à 180 kg. » Ces remorques sont fabriquées par FlexiModal, une entreprise rennaise. Au besoin, si les colis pont trop encombrants, Urby
utilise des petits camions à faible émission de carbone, qui disposent d’une capacité plus importante de 20 m 3 .

Après l’été pour se roder, cet espace logistique va monter en puissance au fil des semaines. « En août, on livrait 300 colis par jour. Désormais, environ 600. En période de pointe, notamment lors des fêtes de fin d’année, on peut imaginer dépasser les 1 000 colis », pronostique François Grall. Pour faire face à ces pics d’activité, le recrutement commence dès maintenant. Urby recherche une dizaine de livreurs pour compléter ses effectifs.

Catégories