Urby à la pointe de la livraison du dernier kilomètre dans la métropole de Rouen

Installé à Grand-Quevilly, à la porte de la métropole de Rouen, Urby se positionne comme le spécialiste du premier et du dernier kilomètre des flux de marchandises qui entrent et sortent.

Urby est une filiale du groupe La Poste, société d’où vient Sylvain Chedeville – qui dirigeait auparavant la branche courrier projets et process en Normandie- avant de fonder et de diriger la SAS Urby Rouen. Celle-ci est opérationnelle depuis février et installée en entrée-sortie de la métropole de Rouen, le long de la voie Sud III à Grand-Quevilly.

« Notre problématique, c’est de décongestionner le trafic de marchandises dans les métropoles. Prenons un semi remorque qui va traverser Rouen, il est chargé à 30, 40%. Il encombre, il pollue et après ses deux ou trois livraisons il repart à vide. »

Vélos Cargos éléctriques

Et c’est à cette problématique parmi d’autres que répond Urby, désormais implanté dans une quinzaine de métropoles (Lille, Rennes, Nantes, Reims, Strasbourg…). C’est à la fois un centre de mutualisation et de massification. Dans l’entrepôt de Grand-Quevilly, équié de quais spéciaux pour les poids lourds [d’une surface de 2000m² et la valeur de 500 palettes en rayonnage – NDLR], la marchandise ne reste que quelques heures.

« Les semis arrivent. On décharge, on prépare et on livre à l’aide de véhicules au GNV  (gaz naturel pour véhicules) ou électriques qui alimentent un Espace logistique urbain (ELU). Celui ci doit être idéalement situé dans l’hypercentre. Nous sommes actuellement en discussion pour l’implanter sur l’île Lacroix. On ne fait pas plus central » sourit Sylvain Chedeville. Depuis cet ELU, des vélos cargos électriques d’une charge utile de 280kg assureront la livraison des commerces, entreprises et particuliers dans l’hypercentre. « Ils ne repartiront pas à vide. Au retour, ils ramèneront des colis que nos clients expédient à l’extérieur de la métropole, mais aussi des déchets :plastiques, capsules, cartons qui seront ensuite renvoyés vers des plateformes de recyclage depuis notre entrepôt de Grand-Quevilly » explique le dirigeant d’Urby.

Dans ce même entrepôt, l’entreprise – aidée sans son implantation par Rouen Normandy Invest – propose un service de Drive. « Le particulier peut récupérer de la marchandise chez nou et, par exemple déposer des emballages à recycler » complète Sylvain Chedeville.

Urby, une vraie bénédiction pour une logistique et des transports tellement plus vertueux.

Catégories